Suite >>> des Gazettes 4 et 4 bis (Le Confinement)

Le Dé-confinement !!!

Chère Ginie, ici mamie. J’espère que tu vas bien et que tes hommes aussi.
Déconfinement : jour 1.
Je sais que tu es sur la route. Je t’attends. Le portail est ouvert, et j’ai mis ma robe bleue. J’espère que le petit me reconnaîtra.
Je suis heureuse que tu m’aies écrit tous les jours. Cela me permettait d’avoir de vos nouvelles, bien sûr, mais ce n’est pas la raison principale. Je sais à quel point ces cartes ont compté pour toi. Plusieurs fois, au téléphone, tu m’as parlé des commentaires et des messages que des gens t’envoyaient après les avoir lues. Je n’ai pas tout compris, je ne vois pas bien comment des gens ont pu lire notre correspondance, mais peu importe : si tu en as l’occasion, remercie-les de ma part. Ils t’ont fourni un peu de bonheur dans cette parenthèse étrange. 
Cinquante-cinq jours. On l’a fait. 
J’entends le portail qui grince. Il faut que je dise à papy de mettre de l’huile. J’ai les mains qui tremblent. Tu crois que le petit va me reconnaître ?
La porte s’ouvre. J’entends vos voix. Le brouillard se lève. Mamie arrive, ma chérie.